Depuis quand et pourquoi les baleines sont-elles si grandes ?

• 2017/numéro 26-décembre par Bruno Corbara (encadré "Des filtreurs géants")

• Vinther J., Stein M., Longrich N.R. et Harper D.A.T., 2014 – « A suspension-feeding anomalocarid from the Early Cambrian », Nature, 507, p.496–499 (doi:10.1038/nature13010).
• Friedman M., 2012 – « Parallel evolutionary trajectories underlie the origin of giant suspension-feeding whales and bony fishes », Proceedings of the Royal Society, B, 279, p.944–951 (doi:10.1098/rspb.2011.1381).
• Friedman M., Shimada K., Martin L.D., Maltese A. et Triebold M., 2010 – « 100-million-year dynasty of giant planktivorous bony fishes in the Mesozoic seas » Science, 327, p. 990–993 (doi: 10.1126/science.1184743).
• O’Keefe F.R. et al., 2017 – « Cranial anatomy of Morturneria seymourensis from Antarctica, and the evolution of filter feeding in plesiosaurs of the Austral Late Cretaceous », Journal of Vertebrate Paleontology, publié en ligne le 31 Août 2017 (doi: 10.1080/02724634.2017.1347570).

Les animaux filtreurs peuplent les mers de notre planète depuis le Cambrien. Le plus ancien cas connu est celui d’un arthropode découvert dans des terrains du Nord du Groenland, l’anomalocaridide Tamisiocaris. Apparus au cours de « l’explosion cambrienne », les anomalocaridides incluent le filtreur géant Aegirocassis benmoulai des mers ordoviciennes (reconstitution Robert Nicholls).
26-02-02
Leedsichytich problematicus, un prédateur-filtreur du jurassique moyen (-165 Ma) serait le plus grand poisson à nageoires rayonnées ayant jamais peuplé les océans (reconstitution : Dmitry Bogdanov).
Reconstitution de la tête du plésiosaure Morturneria seymourensis des mers de la fin du Crétacé, le seul reptile marin connu pour être un prédateur filtreur (reconstitution : S. J. Godfrey/Texas tech University).